Home Protection Mode de vie des tiques

tique-mode-de-vie

Les tiques sont des parasites très spécialisées. Elles vivent du sang et des fluides des hôtes vertébrés, comme les chiens et parfois les chats. Pour leur développement, elles ont besoin de trois repas de sang provenant d’un ou de plusieurs hôtes ; principalement dans le cas où plusieurs hôtes la pourvoient de sang, le risque de transmission de maladies est beaucoup plus élevé

Une tique peut rester sur un même hôte de quelques jours à une semaine. Après son repas de sang, la femelle tique transforme un pourcentage considérable de son poids (50% ou plus) en œufs, avant de mourir. Elle produit de cette façon des centaines, voire quelques milliers d’œufs. Des petites larves en sortent. A ce premier stade, elles n’ont pas huit pattes, mais six.

Les tiques sont en général plus actives de mars à juin inclus. La deuxième période s’étend d’août à octobre. Elles sont en général moins actives en hiver, mais puisque les hivers sont de plus en plus doux, elles sont de plus en plus présentent à cette saison. En un mot, protégez votre chien toute l’année contre les tiques !

Les tiques se rencontrent principalement dans les régions rurales avec bois et broussailles. Les tiques ménagent leur énergie à l’extrême et peuvent tenir plus d’un an sans manger. Elles détectent un chien potentiel par la chaleur émanée du corps et disposent vraisemblablement d’un système de détection des odeurs. Elles grimpent sur les pattes du chien et se nichent de préférence dans les plis de la peau ou de temps en temps sur les pattes. En général, une tique se promène d’abord quelques minutes avant de se fixer, pour trouver l’endroit idéal. En plus des mammifères que l’on trouve dans la nature, ce sont principalement les chiens, les chats et les hommes qui sont mordus par les tiques.

La répartition géographique des sortes de tiques dépend de deux facteurs : leur hôte préférentiel et le climat. Certaines sortes de tiques ont plusieurs hôtes préférentiels et peuvent être trouvées sur différents mammifères. Les tiques préfèrent en outre un climat chaud ce qui explique pourquoi l’on trouve plus de tiques en Europe du Sud. De par le réchauffement climatique, le nombre de tiques dans les régions nordiques a cependant augmenté ces dernières années. L’augmentation du nombre d’espaces à l’état naturel et de mammifères (de par la réduction de la chasse) provoque également l’augmentation du nombre de tiques en Europe.

Leave a Reply