Home Conseils Comment bien élever une vache laitière ?

Les vaches laitières sont élevées pour produire du lait. Ainsi, les éleveurs laitiers sont obligés de surveiller d’une manière attentive chacune de leurs vaches. C’est l’intérêt économique qui prime pour eux. Une vache en bonne santé est plus que productive. Les vaches ne restent pas à l’étable toute l’année. En effet, selon les régions, elles pâturent pendant plusieurs semaines chaque année. Ainsi, élever des vaches nécessite toute une technique

Prendre soin de ses vaches

L’alimentation du bétail est capitale pour tout éleveur. Pour une vache laitière, elle est plus qu’importante. L’éleveur est obligé de repérer le moindre souci des vaches. Ensuite, il faut les soigner par des vaccinations et des traitements.

Pour l’alimentation, les vaches broutent dans les prairies lorsque la météo le permet durant 4 à 9 mois selon les régions. Après, elles doivent rester à l’abri dans l’étable. Et c’est ici que l’éleveur doit consacrer beaucoup de temps pour mieux nourrir correctement ses vaches.

Il ne faut pas oublier qu’il faut également assurer un confort pour chaque animal (aire de repos, litière, etc.). L’alimentation est basée sur les fourrages (herbes, maïs, etc.). Ces derniers constituent la base de la ration alimentaire des vaches et peuvent se présenter sous différentes formes :

  • L’herbe fraîche, elle peut être broutée directement au pâturage ou apportée à l’étable,
  • L’herbe peut aussi être séchée et devenir du foin, elle peut aussi être conservée humide en la faisant fermenter par des bactéries lactiques anaérobies (ensilage),
  • Le maïs également peut aussi être stocké et conservé en ensilage.

Une vache laitière mange en moyenne sur une période d’une année 56 kg d’aliments 100% végétaux. Il y a 90% de fourrages et 10% de concentrés, des céréales et des oléoprotéagineux.

Prendre soin de la production laitière

Une bonne et saine alimentation quotidienne permet d’avoir la quantité de lait voulue. Ainsi, les règles en matière de sécurité et d’hygiène pour la production laitière doivent être suivies. En premier, il y a le test de mammite. L’avantage de l’utilisation du test est d’être informé sur la formation éventuelle de caillots ainsi que la présence de sang. C’est une façon simple, économique et rapide pour détecter des infections subcliniques dans un quartier. C’est une indication de la quantité de cellules somatiques dans le lait.

Quant au comptage de cellules somatiques dans le lait, il indique la qualité du lait. Si, par exemple, le nombre de cellules somatiques dans le lait dépasse certaines limites, le lait est interdit pour la consommation humaine. Dans le domaine de la gestion de la quantité de lait produite et à vendre, des éleveurs préfèrent traire la vache au moins une fois par jour. Beaucoup adoptent la monotraite pour la fin du printemps pour 1 à 2 mois. Attention, pratiquée toute l’année elle est plutôt risquée.

Leave a Reply

Articles populaires

traceur gps chat
0 5353

Comment retrouver un chat perdu, collier gps pour chat, retrouver son chat Le chat est un animal reconnu pour son indépendance. Ce trait de caractère...